Projets avec Illumination Globale (GI)

L'illumination globale (GI) permet de produire un éclairage réaliste, mais calculer ce type de projet sur une renderfarm doit être fait avec précision pour éviter des problèmes typiques (clignotement en animation, discontinuités lumineuses sur les images fixes).

GI avec images fixes (voir section dédiée ci-dessous)
Lorsqu'elle est rendue sur le RANCH, une image fixe est subdivisée en de nombreuses bandes horizontales, chacune étant rendue par un node différent. Par défaut, chaque node va calculer sa propre solution GI, et le résultat sera une image montrant de nettes discontinuités après reconstitution :

Pour éviter ce problème, il est nécessaire de calculer la solution GI au préalable et de la sauvegarder dans un fichier cache GI qui sera inclus dans le projet. Chaque node utilisera alors cette solution GI, et l'image sera homogène.

GI avec animations (voir section dédiée ci-dessous)
Lorsqu'une animation est calculée sur le RANCH Runner, chaque render node a la charge d'une ou plusieurs images de la séquence. Dans le cas d'un projet avec GI, si nous ne prenons pas les précautions nécessaires, chaque node va calculer sa propre solution GI et l'appliquer pendant le rendu. Au final, une effet de clignotement va ruiner la séquence car chaque image aura une illumination différente. Pour éliminer ce problème, il est nécessaire que tous les nodes utilisent la même solution GI.

Lorsqu'une animation est calculée sur le RANCH Runner, chaque render node a la charge d'une ou plusieurs images de la séquence. Dans le cas d'un projet avec GI, si nous ne prenons pas les précautions nécessaires, chaque node va calculer sa propre solution GI et l'appliquer pendant le rendu. Au final, une effet de clignotement va ruiner la séquence car chaque image aura une illumination différente. Pour éliminer ce problème, il est nécessaire que tous les nodes utilisent la même solution GI.

Projet d'image fixe avec cache d'illumination globale

Vous devez calculer le cache GI sur votre système et l'inclure dans votre projet. Cela n'aurait pas d'intérêt de le calculer sur le RANCH, sachant que :

  • cette opération ne peut pas être parallélisée, donc nous ne serions pas beaucoup plus rapide que votre système, et vous seriez cependant facturé pour cette opération,
  • le calcul du cache GI est très rapide comparé au rendu de l'image finale, et vous pouvez souvent gagner du temps en le calculant dans une définition plus basse.

1. D'abord, allez dans les options de rendu, cliquez sur le bouton GI Settings.

terragen_3

Et choisissez l'option Write to GI cache file :

terragen_4

Puis saisissez le nom (sans chemin) du cache GI et cliquez sur Render Image.

2. Lorsque c'est fait, allez de nouveau dans GI Settings. Cette fois, sélectionnez l'option Read GI cache file(s) avec le nom du cache, puis sauvegardez la scène.

terragen_5

3. Incluez le fichier de cache GI dans votre projet, à côté de la scène .tgd. terragen_6

Vous pouvez maintenant préparer votre projet comme indiqué dans la section envoi des projets.

Projet d'animation, méthode 1 : inclusion de fichiers de cache GI précalculés

Avec cette technique, vous calculez vous-même les fichiers GI sur votre système et les incluez dans le projet. La technique des “sparse cache” (générer un cache GI toutes les n frames) vous donnera la meilleure qualité d'image.

Avantages

  • Vous n'aurez à télécharger et à calculer qu'un projet sur le RANCH (au lieu de deux avec la méthode 2).
  • Le rendu final sera légèrement plus rapide car tous les fichiers GI seront stockés sur chaque node et n'auront pas à être récupérés à la volée à travers le réseau.

Inconvénients

  • A moins que vous n'ayiez une vitesse d'upload élevée, la taille de l'archive de projet pourrait devenir trop grande pour l'envoyer sur le RANCH en un temps raisonnable, en raison du volume des fichiers caches GI.A moins que vous n'ayiez une vitesse d'upload élevée, la taille de l'archive de projet pourrait devenir trop grande pour l'envoyer sur le RANCH en un temps raisonnable, en raison du volume des fichiers caches GI.
  • Le calcul des fichiers caches GI pourrait prendre un certain temps sur votre système, en fonction de leur nombre et des paramètres choisis.

Les paramètres GI de votre projet RANCH doivent être configurés comme ci-dessous : terragen_7

Important
Assurez-vous que tous vos fichiers GI sont nommés gicache_xxxx.gic (ex : gicache_0001.gic, gicache_0002, etc.) :

Sinon le serveur ne reconnaîtra pas les fichiers GI et le projet sera rendu sans les utiliser.

Projet d'animation, méthode 2 : la technique Prepass/Rendering

Ce type de projet d'animation se déroule en deux étapes, autrement dit deux projets RANCH :

  • Le premier projet sert à calculer tous les caches GI
  • Le second projet effectue le rendu final. Chaque image rendue utilise en tant que solution GI une interpolation entre plusieurs fichiers GI cache générés précédemment.

Avantages

  • La taille des projets à télécharger est plus petite (les fichiers de cache GI ne sont pas inclus).
  • La vitesse du RANCH est utilisée pour calculer les fichiers de cache GI.
  • Vous pourrez réutiliser les même fichiers GI pour plusieurs projets (ou un seul gros projet subdivisé en plusieurs projets plus petits).

Inconvénients

  • Vous devrez télécharger et calculer deux projets sur le RANCH (au lieu d'un seul avec la méthode 1).
  • Le rendu final sera légèrement plus long car plusieurs fichiers GI devront être transférés à la volée à travers le réseau pour chaque frame calculée.

Premier projet : génération des caches GI (Prepass)

Lorsque vous préparez ce premier projet, vous devez aller dans les options de rendu, cliquer sur le bouton GI Settings : terragen_9

Et choisir l'option Write to GI cache file : terragen_10

Notez que le RANCH forcera le nom des fichiers GI à gicache_%04d.gic, quel que soit le nom que vous aurez saisi ici (cela pour retrouver aisément les caches GI pendant le rendu).

The RANCH supporte la technique des “sparse cache” pour une meilleure qualité d'image. Vous devez simplement configurer votre scène pour qu'elle génère un cache GI toutes les n frames (toutes les 5 ou 10 frames par exemple) en entrant cette valeur dans le champ “Sequence step” de l'onglet “Sequence/Output” : terragen_11

Second projet : Rendu

Pour le projet de rendu, sélectionnez cette fois l'option Read GI cache file(s), choisissez le mode Blend / Interpolate (for animation) puis le nombre de fichiers GI à interpoler par frame (Number of files to blend) : des valeurs de 3 ou 5 sont d'ordinaire suffisantes pour obtenir une très bonne qualité d'image avec la technique des “sparse cache”.

terragen_12

Notez que pour un projet de rendu, le paramètre “Sequence step” est toujours forcé à 1 par le RANCH (il n'est pas possible d'utiliser un incrément de frame supérieur à 1).

Puis - très important - créez un fichier texte appelé ranch_prepass.txt. Ce fichier doit contenir une seule ligne : le numéro ID du projet RANCH utilisé pour créer les fichiers cache GI. Par exemple si le numéro de ce projet était 12345, votre fichier ranch_prepass.txt devra être : terragen_13

Incluez ce fichier dans votre archive de projet, à côté de la scène .tgd. De cette façon, le serveur automatisé saura où trouver les fichiers caches GI :

terragen_14

Vous pouvez maintenant préparer votre projet comme indiqué dans la section envoi des projets.

fr/terragen/global-illumination.txt · Last modified: 2017/07/21 10:51 by ranchadmin