Conseils pour évaluer et réduire les temps de calcul… et économiser de l’argent !

  • Utiliser l’estimateur de coût est le meilleur moyen d’éviter les mauvaises surprises (temps de calcul superlongs projets coûteux), particulièrement si vous n’êtes pas un expert de Vue et n’êtes pas familiarisé avec toutes les options de rendu du logiciel.
  • Evitez les modes de rendu prédéfinis comme « Superior » ou « Ultra ». Il est préférable de choisir « User Settings », de charger un fichier preset (comme Ultra.urs), puis de jouer avec chaque paramètre sur une image basse définition afin d’optimiser la scène.
  • Sur une scène très chargée en liquides, essayez de réduire le niveau de réflexion de 5 à 4, 3, 2… Souvent la qualité d’image sera similaire mais le temps de calcul sera spectaculairement diminué.
  • Avez-vous réellement besoin de Global Radiosity (GR) sur des images d’extérieurs ? Le plus souvent, non. Essayez plutôt Global Illumination (GI) ou Ambient Occlusion (AO). Bien plus rapide avec une qualité similaire.
  • N’hésitez pas à réduire le Lighting Quality Boost dans l’Atmosphere Editor (il est par défaut à 0.0) à –0.5, ou même plus bas. Bien plus rapide, avec faibles pertes de qualité.
  • N’oubliez pas qu’une image en 3200 x 2400 contient 100 fois plus de pixels qu’une image en 320 x 240 ! C’est donc 100 fois plus lent… ou pire si vous utilisez des terrains / nuages procéduraux.


Quelques conseils pour les animations

Avant de nous envoyer un projet, calculez toujours plusieurs images représentatives de votre animation sur votre ordinateur (idéalement un plan tous les N plans pour avoir des échantillons de toute votre séquence), en résolution finale, et entrez le temps de calcul moyen dans l’estimateur de coût.

Vous pouvez aussi calculer ces images de test en quart de résolution (par ex. 640 x 360 si l’image finale est en 1280 x 720) et multiplier le temps par 4 pour obtenir une estimation du temps de calcul moyen par image, mais ce sera moins précis : en effet, le temps de calcul n'augmente pas toujours linéairement avec l'augmentation de la définition.

Eléments qui peuvent augmenter les temps de calcul (à utiliser avec précaution) :

  • objets complexes importés à partir d’autres applications 3D
  • displacement mapping (un dévoreur de mémoire aussi!)
  • sub-surface scattering
  • subdivision dynamique
  • caustiques
  • personnages Poser complexes
  • opérations booléennes complexes
  • matériaux très réflectifs / réfractifs
  • nuages et terrains procéduraux (surtout en haute définition).
fr/vue/useful-tips.txt · Last modified: 2017/07/19 14:53 by ranchadmin